L'herbicyclage est un des moyens d’obtenir une pelouse durable, c'est-à-dire une pelouse dont l’apparence générale n’est peut-être pas « parfaite », mais qui est saine et en santé grâce à de bonnes pratiques culturales. Entretenir une pelouse de façon durable permet de réduire l’utilisation des intrants (eau, fertilisants, etc.) et de tirer le meilleur parti de ses fonctions utilitaires et bénéfiques.

Les nombreux avantages environnementaux et économiques de l'herbicyclage

1. Économie de temps pour l’entretien
Moins d’arrosage, de fertilisation et moins de mauvaises herbes

 2. Économie de temps pour la tonte
Une étude suggère une économie de 35 minutes par session de tonte pour une pelouse moyenne puisqu’il n’est pas nécessaire de vider le sac de la tondeuse, ni de ramasser avec le râteau et ensacher les résidus.

 3. Économie d’argent (le gazon = un engrais naturel)
Comme le gazon tondu fournit une bonne partie des minéraux dont la pelouse a besoin pour bien pousser, vous réduirez énormément le coût de l’engrais ainsi que sa fréquence d’application.

Les résidus de tonte laissés sur place sont rapidement dégradés par les microorganismes présents dans le sol. En se décomposant, l'herbe coupée renforce la santé de la pelouse car elle enrichit la pelouse de plusieurs éléments nutritifs, au moins la moitié des minéraux comme l'azote, le potassium et le phosphore, soit les plus prisés par le gazon.

Les traitements d’engrais appliqués trois ou quatre fois par été comme habituellement recommandés par les vendeurs de fertilisants coûtent cher et nécessitent beaucoup d’efforts.

Avec l’herbicyclage, une seule application annuelle d’engrais biologique à dégagement lent (souvent étiqueté «engrais 1-étape»), au printemps ou à l’automne, à la moitié de la dose recommandée, suffira pour maintenir une pelouse de première qualité pendant tout l’été.

 4.Gazon plus résistant
Un gazon nourri de ses propres feuilles est plus résistant aux maladies et aux insectes qu’un gazon fertilisé uniquement avec des engrais de synthèse.

 5. Diminution des besoins en eau
L’herbicyclage permet de réduire les besoins en arrosage de plusieurs façons :
-  Les résidus contiennent 80 % d’eau donc fournissent de l’eau au gazon, réduisant la fréquence d’arrosage

- Ils créent de l’ombrage sur le sol, ce qui diminue les pertes d’eau par évapotranspiration
- En se décomposant, l'herbe coupée forme une couche protectrice qui retient l'humidité
- L’herbe coupée devient une bonne source de matière organique, ce qui augmente l’infiltration d’eau dans le sol et la capacité de celui-ci à retenir l’eau.

 6. Diminution de l’incidence des mauvaises herbes
La pratique de l’herbicyclage, conjuguée avec une tonte haute, permet de diminuer la présence des mauvaises herbes dans la pelouse, puisque ces dernières n’ont pas de place pour s’installer.

7. Réduction du volume de déchets
À elles seules, les rognures de gazon représentent plus de 10 % des résidus putrescibles.
Les résidus de tonte laissés sur place n’ont pas à être ramassés, transportés ni enfouis par les municipalités, permettant ainsi une réduction de l’émission de gaz à effets de serre, et une diminution des coûts liés à la manipulation de ces résidus.

 La loi

 Les rognures de gazon ensachées représentent souvent près de 50 % des déchets solides résidentiels ajoutés aux sites d’enfouissement municipaux pendant l’été, un coût énorme pour la municipalité et un cauchemar environnemental. En conséquence, de nombreuses municipalités ont interdit la mise des rognures de gazon aux ordures et déposer des sacs pour que le camion à ordures les ramasse peut entraîner des amendes.

 Cependant, beaucoup déposent encore leurs déchets de gazon le long de la rue sans être importunés pour autant. Les propriétaires seraient beaucoup plus susceptibles de recycler les rognures de gazon s’ils avaient peur de devoir payer une amende salée!

 Les rognures réduisent le chaume

 Il est faux de croire que les rognures causent la formation de chaume sur le gazon. Cette couche de « matière morte » à la surface du sol est en fait composée d’un mélange de rhizomes et de racines de graminées morts et vivants. Ce qui encourage un excès de chaume est l’application excessive de pesticides sur le gazon, une fertilisation à outrance avec des engrais de synthèse et une tonte trop courte.

 Les rognures d’herbe, compte tenu de leur capacité de maintenir la couche de chaume plus humide et à mieux nourrir les microorganismes qui consomment les racines et rhizomes morts, réduisent l’épaisseur du chaume dans les situations où il a tendance à s’accumuler.

  Tondre haut et régulièrement

 Si des amas de résidus trop épais se retrouvent sur la pelouse, empêchant le soleil et l’air de passer, et ne se décomposent pas rapidement, cela nuira au gazon en dessous. Il faut alors défaire ces amas avec un râteau de gazon pour les étendre plus également, un travail supplémentaire ingrat.

 Idéalement, on tondra son gazon à une hauteur de 7,5 cm (3 pouces) quand il aura atteint environ 10 cm (4 po) de hauteur. En tondant «haut» et relativement souvent - environ aux 6 à 11 jours en période de croissance, moins souvent ou pas du tout en période de sécheresse - , les brins d’herbe seront d’exactement la bonne longueur pour se décomposer en seulement 24 heures.

Santé Canada a publié il y a plusieurs années des feuillets de renseignements sur des organismes nuisibles.

Définition de l'agriculture urbaine

RENSEIGNEMENTS UTILES

- Dépliant de la Fédération

- Guide pour la création ou l’accompagnement d’un jardin communautaire ou collectif
écrit par Marie Eisenmann et Les Urbainculteurs. Sa publication est une initiative d
es Fleurons du Québec

- Affiches également produites par les Fleurons du Québec destinés principalement aux municipalités, aux commerces ou institutions; ces affiches peuvent vous outiller lors de vos discussions auprès de responsables

Affiche 1 - Les aménagements comestibles : une belle façon de mobiliser votre comité d’embellissement

Affiche 2 - Le potager, un outil pour créer des liens entre les citoyens de toutes générations

Affiche 3 - Les arbres et arbustes fruitiers sur les terrains municipaux : avantages, défis et solutions

Affiche 4 - Renforcer son implication sociale avec l’agriculture urbaine et l’horticulture ornementale

Affiche 5 - Pourquoi et comment créer un aménagement comestible en façade?

Affiche 6 - Jardiner sur l’heure du lunch : pourquoi et comment créer un potager au travail?

Affiche 7 - Aménager un potager sur le toit de son entreprise au profit des employés

Affiche 8 - Dix actions d’embellissement rentables

Affiche 9 - Comment réussir vos balconnières?

Affiche 10 - Les murs végétaux, accessibles aux municipalités?

Affiche 11 - Végétaliser des surfaces inattendues

Affiche 12 - L’horticulture utilitaire : comment conjuguer beauté et fonctionnalité?

Affiche 13 - Comment intégrer l’art au jardin?

 

SITES INTÉRESSANTS

https://mjardiner.com/
Mjardiner se spécialise dans la création de contenu - articles, capsules vidéos - sur des sujets variés en horticulture ornementale.
Ne pas manquer la section sur le potager!

http://horti-media.com/
La section blogue contient une foule de renseignements

 http://www.eureko.ca/
Eurêko!, organisme communautaire sans but lucratif voué à l'action environnementale, qui propose aux citoyens et aux acteurs communautaires, privés, institutionnels et gouvernementaux diverses activité axées sur l'amélioration de la qualité de vie de la collectivité.

http://espacepourlavie.ca/blogue/keywords/potager
Site du Jardin botanique de Montréal qui offre de nombreux conseils sur la culture en pots

 https://www.agrireseau.net/agriculture-urbaine
Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ)

 https://www.agrireseau.net/agriculture-urbaine
Réseau agricole et agroalimentaire

 http://www.ita.qc.ca/fr/sthyacinthe/finitiale/TPHE/AgricultureUrbaine/Pages/AgricultureUrbaine.aspx
Institut de technologie agroalimentaire (ITA)

http://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Productions/Agricultureurbaine/Pages/Agricultureurbaine.asp
Ministère de Agriculture, Pêcheries et Alimentation

https://www.labrouette.ca/guide
En plus d'offrir des ateliers et formations, l'organisme offre un Guide pour le démarrage de potager qui est disponible gratuitement sur leur site et qui pourrait être utile pour les citoyens, organismes, écoles, commerces qui songent à aménager un jardin.

Guide pour l'ajustement d'un poste de travail à l'ordinateur

Le guide est une publication de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

Sous-catégories

Nous avons besoin de vous

La Fédération des sociétés d’horticulture et d’écologie du Québec a besoin de votre don.

faire don

Fleur du mois

  • Pois de senteur

    Pois de senteur

    Lathyrus

Journée de la Fédération

  •  La Journée de la Fédération 2019

    se tiendra le samedi 17 août

    à la Halte des Pèlerins à Sherbrooke

    (Informations et formulaire d'inscription
    disponibles en mai)

Pensée du jour

  • Avril fait la fleur, Mai en a l'honneur.

    Dicton

Accès membres